Gros plan sur ... David Bascuñana - Photographe de gens heureux et qui s'aiment.

Bonjour David, En quelques lignes, peux-tu te présenter?


Le truc que je n'aime pas ! Parler de moi !

Alors je vais faire simple. Pur produit du sud de la France, aux portes de la Camargue entre Arles et Avignon. J'aime la musique, la moto, les instants de liberté, prendre le temps, j'aime les gens, voyager, la bière, le vin, le café, le thé, manger, les tatouages,  la philo (même si parfois je ne saisis pas tout). Je n’aime pas le retard, je déteste les étiquettes, les gens qui manquent d’ouverture d’esprit et d’empathie.


Ta chanson préférée :



Un vaste sujet sur lequel je peux m'étendre de longues heures. La musique a toujours fait partie de ma vie.  J'aime beaucoup de style de musique, et ça varie selon mon humeur ! Une chanson, c'est comme une photo, il y a une histoire derrière et à chaque moment de la vie, de la journée, il y a une musique. Donc en retenir qu'une seule, c'est compliqué.
J'aurais toujours la chanson sur laquelle je me déchaine le plus et sur laquelle je m'égosille «Come On » de The Hives, celle qui me fait danser (LMFAO), celle qui me fait chanter (Metalica, System of Down, ACDC) , ou celle qui me rend le plus débile .
J'adore les Black Keys et en plus il paraît qu'il y a un air de ressemblance entre le chanteur, Dan Auerbach et moi.


Ton plus grand regret ?

Je me suis longtemps trop tourné sur le passé et les regrets. Mais heureusement que je me bonifie avec l'âge. Si je devais regretter quelque chose, c'est de ne jamais avoir assez osé pour construire ma propre vie. Mais je me soigne, et il parait que ça va mieux, lol

Le meilleur souvenir de ta vie ?

Chacun de mes souvenirs a une histoire et le plus beau est toujours c'est celui qui arrivera demain.

 

 

Si tu devais donner un titre à ta vie, ce serait?

L'existentialiste


Parles-nous un peu de ton métier ?

J'ai le privilège de travailler pour gens heureux, de belles familles qui construisent de belles histoires, des souvenirs, des personnes souvent passionnées et passionnantes et de partager avec eux de beaux moments de leur vie et de bonheur.

Quand et comment as-tu commencé ce travail?

J'ai toujours aimé la photo. C’est lors de mon service militaire que je me suis acheté mon premier appareil photo (à Dubai) et que je me suis réellement mis à en faire, et à réfléchir ma photographie, pour ramener de belles images de mes voyages. Mais ma conversion professionnelle s'est faite en douceur. J'ai fait de la photographie de concert,  ai été en double activité et ça fera 2 ans que je vis entièrement de mon activité de photographe.

Si tu devais retenir une anecdote dans ton boulot, ce serait…

Un jour j'ai fait le reportage de baptême du fils d'un jour de foot français qui joue à l'étranger. J'échange par mail et par téléphone avec mon client sur l'organisation du baptême.Arrivé au jour du reportage, la première chose qu'il me dit, c'est de ne pas le photographier en train de fumer.Je trouve cela étonnant puisqu'il est entouré de sa famille, et me demande à qui il peut bien vouloir cacher ce vice. C'est en entendant des bribes de conversations que je comprends qu'il s'agit d'un joueur de foot Français en cours de transfert dans une autre équipe Européenne. Tu auras compris que je n'ai jamais été attiré par le foot et son actualité! 

Qui admires-tu et pourquoi ?


De manière générale, j'admire les gens qui ont su se construire eux-mêmes, déjouant tous les rouages des vicissitudes de la vie et surmontant un à un les échecs tout en gardant une attitude positive sans hypocrisie. 
Je crois qu'il y a du bon dans chaque personne, et ce sont certainement mes clients qui m'inspirent en premier !

Où trouves-tu ton inspiration ?

Un peu partout, comme je le disais précédemment dans les yeux et l'âme de mes clients pour les émotions. Mais aussi dans des livres photo, dans les films, les séries TV, la musique, peintres, la publicité et Pinterest et bien sûr chez certains photographes..

Ton prochain projet ?

Cela fait plusieurs mois qu'il est en cours de préparation.  Ce serait plutôt l'Association de Neurofibromatoses et Recklinghausen (www.anrfrance.fr) à en être le porte-parole, car c'est leur action et leurs bénéfices qui sont importants. Mon rôle va être de partir dans toute la France, pour réaliser des portraits d'enfants et de personnes atteintes de cette maladie, qui seront exposés à Paris. Toutes ces personnes, sont des héros plus fort que nous tous, qui dans le silence avons leurs combats de tous les jours depuis leur plus jeune âge. Je n'ai jamais supporté les injustices, et donner de mon temps pour l'ANR, mais aussi le fruit et le bénéfice de mon travail, c'est pour moi quelque chose de naturel et de primordial. Je n’en avais pas encore parlé jusqu'à présent, car pour moi ce sont eux les héros, les stars, ceux qui doivent briller sous les lumières de projecteurs.

 

 


10 Mots pour décrire notre rencontre:Facebook  Messenger Sincérité  Paris  Confiance  Crazy  Fêtes Mojito  Rires Amitié 


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Samuel (vendredi, 17 février 2017 23:22)

    #GoGoGo David ! On casse les retros et ok va de l'avant ! �

Artisan photographe certifié par la chambre de métiers et de l'artisanat du Var